• : Les tribulations d'un homme au service de sa Souveraine.
  • Mien et sa Maitresse

...Nos Articles...

...Objets du Culte...

  • crois-bis.jpg

...Derniers Commentaires...

...Calendrier...

Avril 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

...règles...

***mis à jour le 15/11/2009***


Ma Maîtresse m'a beaucoup aidé à l'élaboration de cette page, car bon nombre de règles sont devenues pour moi une habitude, et lorsque je réfléchis aux différentes obligations fixées par ma Reine, certaines ne me viennent même pas à l'esprit tellement elles ont fini par s'ancrer dans mon comportement.
Ci-dessous donc, une liste la plus exhaustive possible reprenant les règles choisies par ma Souveraine. Bien évidemment, d'autres pourront très bien être ajoutées au fur et à mesure de l'envie ou de la volonté de ma Maîtresse...


- En premier lieu, je dois dire la vérité, toujours, à ma Maîtresse. Cela signifie bien 'toute la vérité, et rien que la vérité', sans chercher à rien voiler ou masquer, sans omettre d'éléments importants, et surtout, évidemment, je ne dois jamais mentir. Cela peut sembler tout à fait anodin, mais cette règle m'a été imposée compte tenu de la vie plus ou moins dissolue que j'ai pu mener avant de rencontrer ma Maîtresse, vie qui m'avait contraint à mentir bien plus souvent qu'à mon tour. Aujourd'hui, je suis fier de pouvoir dire que je ne mens jamais à ma Maîtresse, et que si parfois j'omets des choses, c'est plus par oubli ou négligence que par volonté de cacher des choses à ma Souveraine...

- En tous temps, je dois porter mon Bracelet. Je n'ai la permission de l'enlever que si la situation risque de dévoiler la nature de notre relation auprès de personnes de notre entourage. Cet objet étant ma seule et unique possession, il revêt d'autant plus d'importance à mes yeux : je ne l'ôte donc qu'après avoir demandé la permission à ma Reine, et que très exceptionnellement...


- Ma Reine exige à juste titre que son esclave prenne soin de lui, au titre qu'il est sa possession la plus précieuse, selon ses propres termes. Je dois donc veiller à avoir une hygiène irréprochable, mais aussi épiler soigneusement mes testicules, que ma Reine n'apprécie de caresser que lorsqu'elles sont parfaitement glabres... Cela signifie aussi que je dois veiller à ma santé, et faire le nécessaire pour être parfaitement "utilisable", selon son bon vouloir. L'aspect vestimentaire a autant d'importance : il me faut prendre soin de mes habits, repasser convenablement mes chemises, et porter des vêtements qui conviennent à ma Maîtresse (qui déteste les tenues négligées).


- Sans que ma Reine ait à le demander ou le formuler, je dois veiller à son confort et à son bien-être de façon générale, tout en lui évitant tout effort inutile. Cela implique aussi que je doive tout faire pour anticiper ses besoins : proposer de remplir son verre chaque fois qu'il est vide, ouvrir sa portière de voiture, la porter à son lit quand elle le souhaite, etc... De cette façon, ma Souveraine souhaite m'avoir à sa disposition à chaque heure du jour et de la nuit pour son confort ou ses besoins.


- Ma Maîtresse est seule à déterminer les moments où j'ai la permission d'avoir du plaisir : je dois informer avec sincérité ma Reine de mes désirs, envies et pulsions, de façon à ce que ma Souveraine puisse déterminer si je mérite ou non de mener à bien des élans. Cela vaut lorsque nous sommes ensemble, où ma Reine exige que je lui indique quand j'ai une érection -si le contexte l'empêche de le voir par elle-même - et que je lui en explique la raison, mais aussi lorsque je suis seul, et dans ces cas là je dois avertir ma Maîtresse de mon désir, et lui demander la permission de me caresser. Ainsi, même à distance, elle peut contrôler mes orgasmes, ou les interdire. Bien entendu, c'est aussi valable lorsque nous faisons l'amour ou que ma Maîtresse me prodigue des caresses : je dois avertir si je vais jouir, afin qu'elle décide si j'y suis autorisé ou non...


- Je n'ai plus l'autorisation d'avoir de correspondance privée : j'ai pour cela transmis à ma Souveraine tous les accès à mes comptes internet, mails et autres (forums, etc...) de manière à ce que ma Reine puisse surveiller toute correspondance que j'entretiens. Bien évidemment, il m'est interdit de créer un compte, quel qu'il soit (mail, forum, etc..), sans avoir obtenu la permission de ma Maîtresse au préalable. Cela vaut bien sur aussi pour le téléphone portable, dont l'accès est garanti à ma Maîtresse.


- Afin d'être disponible du mieux possible, il m'est interdit de dormir plus que ma Souveraine : je dois me lever et me coucher en même temps qu'elle. Evidemment il m'est formellement interdit de me rendormir, ou de faire une sieste sans l'autorisation préalable de ma Maîtresse.


- Ma Maîtresse exige aussi que je sois joignable à chaque instant : je dois donc toujours avoir sur moi le téléphone portable qu'elle met à ma disposition, veiller à son niveau de charge, ainsi qu'à la qualité de réception. Lorsque manifestement les éléments sont contre moi, et que je dois me rendre dans une zone non couverte, je dois en informer ma Maîtresse sitôt que je le peux, et consulter le répondeur dès que je reviens à la 'civilisation'...


- Ma Souveraine aime ne pas avoir à formuler ses exigences, et je dois tout faire pour obéir, littéralement, au doigt et à l'oeil, sans que ma Reine ait à prononcer de mots. Sur un mouvement de tête ou un simple geste, je dois faire en sorte de comprendre l'injonction silencieuse. De cette façon, ma Reine s'assure que je suis à chaque instant vigilant et attentif à son bien-être. Ma Maîtresse est assez fière du fait que je parviens assez bien à comprendre ces ordres muets, mais cela l'agace fortement lorsque justement je n'y parviens pas...


- En devenant l'esclave de ma Souveraine, j'ai accepté de ne plus avoir aucune possession terrestre : dorénavant, tous mes biens sont ceux de ma Reine. Cela inclut les biens physiques, mais aussi l'argent que je gagne, qui de fait est la propriété exclusive de ma Maîtresse, et elle seule peut décider ce qui peut être dépensé. Afin de garantir cela, ma Maîtresse a bien évidemment accès à tous mes comptes bancaires. Ma seule possession reste le Bracelet, qui est le symbole de ma soumission à ma Maîtresse. Si elle venait à me retirer cet objet, cela serait une terrible punition. Tous mes autres biens ont en revanche été remis à ma Souveraine avec bonheur.... Nombreux sont ceux que ma Reine a choisi de conserver, mais je sais qu’elle pourrait décider de s’en débarrasser, ce qui constituerait probablement une punition j’imagine.

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés