• : Les tribulations d'un homme au service de sa Souveraine.
  • Mien et sa Maitresse

...Nos Articles...

...Objets du Culte...

  • crois-bis.jpg

...Derniers Commentaires...

...Calendrier...

Avril 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Vendredi 3 octobre 5 03 /10 /Oct 06:37
- Par Maîtresse
Nous avions donc décidé de jouer avec cette nouvelle acquisition.
Jouer avec les sensations de mien sous la morsure de la badine, sans aucun autre motif que le jeu.
Pas de faute à expier. Pas de culpabilité à vider. Pas de douleur méritée. Pas de quête de rédemption.
En un mot : jouer, et non pas punir.
Grande première donc.

Le jeu fût assez agréable pour me donner envie de m'y adonner à nouveau. Comme ça pour le plaisir.
Le plus grand plaisir psychologique que j'en ai retiré était vraiment d'imprimer dans son corps ma domination.
Domination qui était bien souvent plus morale que physique.
Et oui ça a été une grande source de plaisir pour moi que de me sentir la force de lui infliger ces douleurs sans autre motif que mon bon plaisir (et le sien).

Je me rends compte qu'il me faudra en revanche probablement un moment avant d'initier à nouveau ce genre de jeu. Je ne saurai dire pourquoi, mais je suppose qu'il ne faut pas se blaser et plus agir en fonction de son envie quautre chose...
En revanche que Mien vienne humblement me présenter la badine à deux mains en me sollicitant pour jouer de lui... Je sais que ce genre de scène aurait pour moi l'art de mettre le feu aux poudres. Je pense qu'une des choses qui finalement a le plus grand pouvoir séducteur pour moi est que ce jeu soit librement consenti, et bien souvent, le désir de Mien fait s'enflammer le mien. C'est aussi simple que cela.
Je pense qu'il s'agit aussi d'un besoin de sentir une forte complicité dans ce moment-là. Je peux prendre plaisir à l'imposer, mais je pense que je me sentirai beaucoup plus encline à jouer si je sais courtisée de cette façon-là.
Lors de notre jeu, et puisqu'il s'agissait d'un jeu, je me suis enquise à un moment de la couleur.
Mien commençait à avoir du mal à retenir ses gémissements, et il dansait dans ses liens. Je ne voulais pas le pousser trop vite trop loin, et j'avais besoin de me rassurer sur son ressenti.
Je demande donc : Couleur ?
En m'attendant à du Orange...
(Nota: les couleurs généralement utilisées en BDSM sont celles du feu tricolore :
Vert : encouragement à durcir le jeu
Orange : On est très proche de l'intensité souhaitée
Rouge : On se rapproche d'une limite, encouragement à ralentir
Une autre couleur est parfois utilisée : le Beige, elle n'est utilisée qu'à titre de provocation : le soumis s'ennuie tellement qu'il se demande de quelle couleur repeindre le plafond, et pourquoi pas beige ?)
La réponse de Mien m'a sidérée, cet esclave a eu le toupet de me dire : "Blanc cassé"
- Blanc cassé ?!? ai-je fulminé
- Heu... Jaune clair, a-t-il dit
- Et pourquoi pas beige pendant qu'on y est !?!
J'y ai vu la pire des provocations, j'étais furieuse.
Sa façon de gémir et de danser dans ses liens n'était pas le reflet de ce que je pensais. Et j'imagine qu'une part du plaisir pour lui est de se laisser aller et de ne pas trop réprimer ses manifestations de douleur.
Ce que je conçois très bien. Je pense que lorsque j'ai posé la question, il a été complètement pris au dépourvu, et qu'il voulait me signifier qu'on avait encore de la marge avant d'arriver à du Orange.
Soit.
Mais c'était tout de même terriblement vexant.
Ne voulant agir sous le coup de la colère je l'ai détaché, rattaché dans une autre position, pour bien appuyer mes paroles : Ta provocation est prise très au sérieux. Et pour me donner un instant de répit.
Ce qui m'a amusée finalement c'est que j'ai adoré qu'il me défie.
Je pense que j'ai besoin que Mien soit un peu rebelle pour que le potentiel ludique me soit vraiment appréciable.
Le tout est de savoir justement doser la provocation.
Il lui a été promis que si jamais il recommençait à me donner ce type d'indication quand je demande la couleur, cela le mènerai au cours de la séance à devoir lâcher son safeword...
Non mais !
Je ne vais tout de même pas laisser insulter mes talents de Domina sans réagir, tout de même ^_^

Et la croix, en illustration de l'article me direz-vous ?
Et bien, elle n'est pas si déplacée que cela, puisqu'il s'agit d'une croix badine...
Publié dans : Autres Jeux - Communauté : SM: Domination/Soumission
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés