• : Les tribulations d'un homme au service de sa Souveraine.
  • Mien et sa Maitresse

...Nos Articles...

...Objets du Culte...

  • crois-bis.jpg

...Derniers Commentaires...

...Calendrier...

Avril 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Dimanche 24 août 7 24 /08 /Août 16:33
- Par Maîtresse
Shibari (しばり) est un mot en japonais signifiant littéralement "attaché" ou "lié".
Par extension il désigne l'art du bondage sensuel avec des cordes.
Je ne vais pas détailler l'historique de cet art, d'autres sites dédiés le font de façon fort complète, mon propos ici est plutôt d'expliquer la place de cette pratique dans nos jeux.

Il s'agit d'un moment privilégié d'une grande sensualité : on peut pas créer de motif géométrique complexe en pensant à autre chose. Quand j'utilise les cordes sur Mien, je suis concentrée sur l'instant. Sur ce que je fais : je m'efforce d'avoir des gestes précis et gracieux, je vérifie la tension des liens à chaque ajout de noeud, je m'assure que le glissement des cordes, dans la création du motif, soit assez doux pour ressembler à une caresse, et non à une brûlure.

Je le contrains, avec douceur et fermeté, par le regard et par le geste, à la position que je veux qu'il assume. J'officie dans le silence feutré et dans la lumière voilée afin que nos perceptions ne soient pas détournées de l'instant, et que ce soit la sensualité des gestes et de la corde sur le corps qui prime sur tout le reste.

J'aime la docilité tranquille de Mien dans ces moments-là, l'abandon de son corps qui se couvre tout doucement de cordes pour le mettre en valeur. Les mots me manquent pour décrire la beauté de son corps, plié à mon désir, l'émotion et la complicité dans les regards et l'oeuvre accomplie.

Le moment de défaire un bondage est très intense lui aussi, je fais emprunter aux cordes le chemin inverse, je dénoue chaque noeud avec attention et tendresse, je caresse la chair parfois mordue par la tension de la corde, je rends sa liberté de mouvement à ce corps que je dénude de la corde qui lui a servi d'écrin.

Illustration : Sculpture Torsades II avec la gentille permission de son auteur, Dominique Regnier : link
Publié dans : Jeux de Cordes - Communauté : L'art de s'offrir
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés