• : Les tribulations d'un homme au service de sa Souveraine.
  • Mien et sa Maitresse

...Nos Articles...

...Objets du Culte...

  • Cadeau-Collier-Mien.jpg

...Derniers Commentaires...

...Calendrier...

Mars 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Mercredi 22 octobre 3 22 /10 /Oct 19:59
- Par Maîtresse
Introduction : Nous participons, depuis notre rencontre à Paris , à un forum BDSM : La
 Kommunauté. Dans cette Kommunauté, une tradition : chaque semaine un membre est choisi et doit répondre aux questions des autres membres. Cette semaine c'était le tour de Mien. J'ai été vraiment très admirative de la façon dont il s'est sorti de toutes ces questions, parfois difficiles, alors je me suis faite toute petite, ne voulant ni brider ses réponses, ni apporter de précisions ou correction.
En n'intervenant pas je voulais vraiment lui montrer mon respect pour lui et ses réponses. Malheureusement, ma discrétion a pu être resentie par mon esclave adoré comme du désintérêt, voire de l'absence soutien alors que j'étais extrêmement fière de ses réponses. Je remercie donc Mien de m'avoir fait l'aveu de ce ressenti qui n'était absolument pas voulu de ma part, et de me permettre de le réparer. Je vais donc ici, non seulement vous livrer ces réponses, mais ajouter en gras toutes les interventions que je m'étais interdit de faire au moment où les messages ont été postés.

Tu déposes volontairement ta liberté à Ses pieds et c'est un très beau geste, pourtant ne ressens tu
pas un coté infantilisant à confier à ta Reine tes loisirs, ton temps libre? Ma question est vraiment une interrogation, ne le prends pas mal. Cela ne te manque-t-il pas de pouvoir gérer ta liberté comme tu
l'entends?


Non,non, je ne le prends pas mal du tout ^^. Ca me semble même être une question assez légitime de la part de quelqu'un qui se lance dans une relation 24/7
Non je ne trouve pas de côté infantilisant là dedans, en tous cas pas consciemment. Mais il y a des choses que je ne cherche pas à analyser forcément .
Oui, je suis assez d'accord... S'il y a des choses bloquantes c'est important d'analyser, si tout se passe bien, l'intérêt est moindre. On intellectualise déjà énormément de choses, c'est reposant de se laisser aller à son instinct et à être bien.
Ca ne me manque pas de pouvoir gérer ma liberté, parce que, tout simplement, il y a plein de moments où techniquement, ma Reine ne peut pas gérer, et donc je suis livré à moi-même (ça fait super dramatique comme formulation, mais je le vis bien hein ^^). Par exemple, le matin, ma Reine travaille plus tôt que moi. Un des rituels veut que je l'appelle pour la réveiller, et je dois me lever juste après. Je gère tout le temps jusqu'au moment de partir travailler à ma guise (ça me laisse quand même près de 2 heures...).*hoche la tête* Disons que, même si j'adore tes fesses, je ne veux pas passer mon temps derrière toi à m'assurer par exemple que tu as bien fait la lessive pour avoir des vêtements propres etc... De même, ma Reine n'a pas forcément toujours envie de s'encombrer d'un Mien, *secoue la tête* Mien ne m'encombre pas. JAMAIS, mais tout comme toi, il peut y a voir des moments où j'ai besoin de souffler. Je sais le reconnaître et m'octroyer ces moments plutôt que de me fatiguer et devenir grincheuse. et peut avoir besoin d'être seule et tranquille, dans ce cas il arrive qu'elle me permette de faire ce que je veux. Enfin, ma Reine est aussi consciente que parfois j'ai besoin de me ressourcer, de manière à la satisfaire au mieux ensuite : par exemple, quand elle était en vacances chez moi la semaine dernière, il est arrivé, quand j'étais bien claqué en rentrant du travail, qu'elle m'octroie quelques minutes de "liberté" (une trentaine), pour me détendre, et me préparer à la servir au mieux (ça c'est de la gestion de ressources humaines, non ? ^^ Comme je le disais dan sl'article précédent je ne veux rien qui puisse nuire à ton équilibre...). J'ajoute enfin que nos loisirs étant communs, je doute que ce soit une vraie problématique à l'avenir ^^. Non, en effet...



Tu vises une excellence dans ton comportement par rapport à elle mais n'as tu pas peur de ne jamais pouvoir être satisfait de toi? Comment se porte ton estime de toi si tu ne te sens jamais tout à fait à la hauteur de ce que tu voudrais être pour Elle?


Oulah ma bonne dame ! Mais c'est me prêter bien trop de qualités, ça ! Il faut avoir à l'esprit que j'ai un ego démesuré.
*sourire amoureux* Et je l'aime ton ego démesuré ! Mon estime de moi est très haute, et je suis plutôt satisfait de moi. Ma soumission n'a en rien modifié cela, elle me rend au contraire plus fort.*ronronne* Tant mieux, je veux que mon emprise et mon amour te renforcent et te donnent des envies, pas seulement en BDSM mais en terme de projets de vie pour nous deux. Je te veux persuadé que, tant que nous aimerons, il n'y aura rien d'infranchissable. Je me sens souvent à la hauteur, mais parfois non. C'est dans ces moments là que c'est en effet un peu difficile. Mais j'ai une Maîtresse aimante et intelligente, qui m'aide à m'améliorer pour ne pas reproduire mes erreurs. Merci mon amour pour ce compliment.

Cependant, je ne saisis pas parfaitement le fond de votre question première : "tu vises une excellence dans ton comportement par rapport à elle, mais n'as-tu pas peur de ne jamais pouvoir être satisfait de toi ?". N'auriez vous pas, vous, une visée d'excellence pour votre Maître ? ^^ Bon je vous taquine. Plus sérieusement, oui, je recherche l'excellence, mais je crois que tous les soumis le font.
*hoche la tête*Simplement on ne peut pas être toujours au top, l'idée est de l'être le plus souvent possible, et surtout au bon moment. Oui, c'est important. Il me suffit de lire le désir de ma Reine dans ses yeux pour y lire sa fierté d'avoir un esclave qui correspond à sa définition de l'excellence sur le moment... Elle sait me montrer et me dire lorsque je la satisfais pleinement et qu'elle est fière de moi... ce qui évidemment est primordial dans une relation D/s je crois. Oui, je le pense aussi. Et je suis infiniment heureuse quand je peux te montrer à quel point tu me satisfais et à quel point tu me rends fière. Tu fais vraiment de moi une femme comblée, Mien.


Donc, qu'est ce qui fait que dans cette relation en TPE avec ta Reine, tu te sentes esclave? Quelle
différence fais tu avec le fait de te sentir son soumis en 24/7?


Alors par défaut, je ne faisais pas de différence. Pour moi, le terme soumis renvoyait forcément à une EPE, le terme d'esclave à une TPE, c'est tout.  Pareil pour moi ! Mais visiblement ce n'est pas si simple la sémantique ^_^
Mais bon, s'tu m'cherches, t'vas m'trouver !

Un soumis, pour moi, se définit ainsi :
- il est un jouet sexuel
- il fixe des limites infranchissables
- il n'est pas forcément amoureux
- il peut protester et afficher ouvertement sa désapprobation à ce que dit ou fait sa Maîtresse.

Un esclave, à mon sens, est défini, de façon moderne, comme suit :
- il n'a pas de possessions matérielles, tout, son corps et son temps y compris appartient à sa Maîtresse.
- il accepte comme vrai ce que dit sa Maîtresse (là j'ai du boulot...) Oh ?

- il est forcément amoureux éperdument de sa Maîtresse, et est aimé en retour tel qu'il est.
- en tout temps, il cherche à concourir au bonheur de sa Maîtresse.

Bon j'ai fait ça dans les grandes largeurs, hein... Ca n'a pas vocation à être consensuel, c'est juste ma vision de ces deux mots. Je ne prétends pas non plus répondre à tous les critères de l'esclave moderne que je viens d'écrire. Mais je fais au mieux pour m'en approcher.
Je suis assez d'accord avec tes définitions. Y'a juste un truc qui me chagrine, quand tu parles d'accepter pour vrai ce que dit ta Maîtresse et qu'il y a du boulot... Soit c'est parce que je suis une fiéffée menteuse et je doute que ce soit ton propos... Soit... Je ne comprends pas et il faut que tu m'expliques. Je pense que c'était pour réfuter ce que était permis au soumis : l'ouverte désaprobation. A ce moment-là il me semble qu'on pourrait dire qu'un esclave se pliera à toutes les décisions de sa Maîtresse tant qu'il est certain qu'elles sont prises dans l'intérêt de leur épanouissement mutuel. Non ?


Tu nous as dit que tu étais davantage D/s que SM, comment vois-tu la douleur? Comment la ressens-tu?
Que penses-tu de l'humiliation?

La douleur, pour le moment, j'apprivoise, je découvre, j'apprends ^^. Actuellement, ça peut devenir un moteur de désir très puissant.
*sourire tout amoureux* La Badine maniée par ma Maîtresse m'a fait découvrir tout ça... J'essaie maintenant de me laisser aller, d'être plus détendu, plus ouvert aux sensations. Au début j'étais vraiment crispé, et je n'étais concentré que sur la douleur elle-même. Petit à petit, je découvre qu'il y a... autre chose. Mais ça reste flou. Donc je ne peux pas répondre parfaitement. J'espère qu'avec un peu plus de temps et de recul tu pourras en parler plus facilement... Juste, je reste dubitatif quant aux gens qui disent atteindre l'orgasme uniquement grâce à la douleur. Rien ne me permet à l'heure actuelle de croire que ça puisse exister. Maintenant, je ne demande qu'à le vivre, hein ! ^^ *te tire la langue*

L'humiliation... fichtre. Bigre... Encore un vaste sujet...
Bon. L'humiliation est aussi un très gros levier pour susciter mon excitation, mais elle ne peut intervenir je crois de façon positive que quand le processus de désir est initié. Par exemple, après une petite séance de Badine, tout ce que dira ma Maîtresse ne fera que mettre le feu aux poudres, les mots humiliants ou insultants aussi...
*fonds*
En revanche, à froid, suivant les mots et la manière de les dire, ça pourrait être vécu de manière un peu difficile. Oui, et je ne m'y risquerais pas ! En fait, si je sens du détachement entre les mots prononcés et l'état d'esprit de ma Reine, je crois que je trouverais ça humiliant, au sens négatif du mot. En revanche, si je suis en train de faire la vaisselle et qu'elle vient me provoquer avec des mots crus ou insultants, juste pour me provoquer, là euh... je ne réponds plus de rien... Awwww ! Comme je t'aime !
Pour résumer, l'humiliation, et particulièrement les mots qui rabaissent, sont assez électrisant pour moi... Nous en discutions justement hier soir ^^. Et nous en parlons encore... ^_^


Je souhaiterais que tu nous dises ce que tu souhaiterais que te fasse vivre ta Reine la prochaine fois que vous aurez un week end entier ? (pas le droit de répondre ; je ferais ce qu'elle me dira. On parle de ce que TOI tu veux qu'elle te fasse...)

Le week end avec ma Reine. C'est marrant en fait cette question parce que mercredi soir, quand elle était encore là, nous avons fait un jeu de société, l'enjeu étant de savoir la soirée que nous passerions : chacun a donc écrit sur un petit papier sa soirée 'de rêve'. C'est ma Maîtresse qui a gagné. Elle a quand même tenu à lire ce que j'avais choisi comme soirée, et j'expliquais que justement, je voulais passer la soirée de SES rêves, parce que mon but dans la vie était de la rendre heureuse et de lui procurer du bonheur. Et hop, d'une pierre 2 coups : toute attendrie/amoureuse en lisant mon papier, et toute contente de vivre sa soirée à elle ^^... qui soit dit en passant a consisté à flageller mon magnifique arrière-train... pour mon plus grand plaisir ! C'était vraiment un excellent souvenir cette soirée ! Et en effet la question de notre amie Pand'Ora m'a fait sourire au vu de ce que nous venions de vivre ^_^
Tout ça pour dire que je trouvais ça rigolo que vous indiquiez "pas le droit de répondre ; je ferais ce qu'elle me dira. On parle de ce que TOI tu veux qu'elle te fasse...". D'autant que ma Reine, après cette pirouette/subterfuge (quand je vous dis que je suis roublard !), m'a interdit de la renouveler. Tssss... Mauvaise joueuse ! :p
*regard sévère* Tsssss !
*toussote*
Bon, ce week-end. Alors...
J'ai le droit à des trucs improbables ? Genre impossibles à réaliser ? Oui ? Ah chouette ! tant mieux ! Merci Pand'Ora ! ^^

(DISCLAIMER : attention aux âmes sensibles, il y a du fantasme en boîte de 12, là, et ça peut choquer certains lecteurs...)
*éclate de rire* (pour info sur ce forum, puisqu'il accueille des gens de tous horizons, afin d'éviter de choquer certaines âmes sensibles, il a été décidé de mettre un disclaimer avant les textes les plus... crus, décalés, etc...)

Alors j'imagine bien arriver, mon train avec 30 minutes de retard, vers minuit. Ma Reine fait le pied de grue à la gare, et ça l'agace. Je sors du train, paf ! Une gifle, parce que j'aurais du la prévenir du retard.
Amusant, ce n'est pas la première fois que tu parles d'être accueilli par une gifle... Je me mets au volant, direction l'appartement de ma Maîtresse, c'est toujours moi qui conduis. Sauf que là, nouvel itinéraire, route inconnue de moi. Après de longues minutes de silence où ma Reine n'a pas encore décroché un mot, encore agacée de mon retard, nous arrivons à une sorte de club.
Ma Reine me fait déshabiller sur le parking, intégralement. Il n'y a presque personne. Elle me passe mon collier de Precious (son adorable petit chien Awwwwwww !!!
), et me parle par courtes phrases.
- Assis Precious ! (Je m'exécute, connaissant bien ma Maîtresse)
- Ta Maîtresse va aller manger au restaurant. Je veux que tu sois sage. (j'abois en remuant l'arrière-train.)
C'est aussi quelque chose qui aiguise très fort ma fantasmatique, la possibilité de sortir mon petit chiot !
Ma Maîtresse se dirige vers l'entrée, je la suis à 4 pattes, tenu en laisse.
A l'intérieur, le maître d'hotel, très classe, accueille ma Reine et la débarasse de son manteau. Elle est habillée d'ube robe moulante, chaussée de talons hauts.
- Nous acceptons les animaux, mais il faut qu'ils soient propres !
- Ne vous inquiétez pas, Precious sait se tenir...
(je rougis violemment. Je meurs de soif, mais je sais aussi pertinemment que je suis INCAPABLE de me retenir longtemps quand j'ai envie d'uriner. Je choisis de ne pas boire.)
Le Maître d'hotel nous guide à une table au fond du "restaurant". D'autres couples sont là, représentant différentes pratiques BDSM. J'aperçois Maître Dorian assis non loin de la table de ma Reine ce qui signifie que... oui ! A ses pieds, il y a cette chatte féroce, qui a failli griffer ma Maîtresse quelques jours plus tôt !
Tu parles, elle a juste feulé...
La soirée va être sportive ! La chasse aux chats est ouverte !
Je grogne en retroussant mes babines, et me jette à l'attaque...
Non mais !!! Alors, je dis au maitre d'hôtel que mon jeune chien sait se tenir, pour que dans la minute d'après, son comportement me fasse honte !?! Je connais un petit chien qui serait très durement puni si ça devait arriver :p
-----------------------------------------------------------------
Bon j'espère que vous me pardonnerez cette bouffonnerie.
Oui, ça m'a fait bien rire ! Ca m'a amusé d'écrire ça, ça fait écho à quelques petites causeries ici et là. *hoche la tête* décidément j'adore te lire, tu mérites amplement le compliment que t'a fait Lord Aston, tu as décidément une très belle plume, plume grâce à laquelle tu m'as infiniment séduite. Mais toute l'idée du restaurant me fait très envie, et ma Maîtresse le sait... (et elle me fait très envie à moi aussi !)



Comme tu as été dominant, avant d'être soumis, quels conseils tu pourrais donner à une switch comme moi pour qu'elle s'améliore dans ces deux rôles là?


Question piège ! ^^
Je ne peux vous donner aucun conseil pour progresser dans la soumission. Seul votre Maître pourra vous y aider. Simplement, écoutez vos désirs, laissez les vous envahir... et montrez les à votre Maître...
Très bon conseil, Mien.
Pour progresser dans la domination, un conseil simple : lisez, lisez, lisez. Et lisez encore. Quand vous aurez éclusé les nombreuses ressources du net, échangez, questionnez, soyez curieuse (enfin continuez, quoi ^^). Et quand cela sera fait, vous aurez probablement une idée assez nette de la manière dont vous voulez éduquer ou dresser votre soumis, et ce vers quoi vous voulez tendre. En étant ensuite un minimum à l'écoute, vous serez la meilleure Maîtresse possible pour lui. Mais n'hésitez pas à lire même ce qui ne vous plait pas, essayez de comprendre les mécanismes qui font qu'on aime, ou pas, telle ou telle pratique. Oui, là aussi c'est un excellent conseil. Le savoir me semble indispensable pour progresser en tant que Dominant, et pour faire progresser votre soumis....*hoche la tête* C’est exactement comme ça que je fonctionne ^_^


BDSMent parlant... si tu étais un bouquin quel bouquin tu serais?

Wahouuu... c'te question ! Mais je sais à peine lire, moi !
Bon, si je réponds "Oui-Oui et les infirmières", ça passe ? Nan ? j'men doutais ! ^^
Tsssss !!!
Bon, soit... Alors vu que je n'ai lu presque aucune littérature BDSM, je dirais, pour dévier un peu la question (parce que sincèrement je peux pas trop répondre), que c'est probablement 'Justine' de Sade, qui au tout début du tout début, m'a attiré vers les univers BDSM... C'est un roman sur lequel je suis tombé dans la bibliothèque de mes parents, alors que j'étais ado... J'aurai été en peine de répondre pour ma part, je n'ai pas lu de roman BDSM non plus... (et je n'en ai même pas envie !)


Trois qualités que tu pourrais te trouver en tant que soumis à ta Reine?  et ... l'autre revers de la médaille... trois défauts?

Ah, tiens, j'avais oublié qu'elle risquait de me tomber dessus, celle-ci !
Alors, question qualités, j'en ai plein, bien plus que 3, évidemment ! ^^
Hihihi, oui c'est une certitude !
La première est que je suis sincère (je le suis devenu grâce à elle, hein). Je ne mens jamais, absolument jamais à ma Maîtresse. Ca a été un apprentissage, vu que je venais de passer près d'un an à mentir presque à chaque phrase, avant de la rencontrer. *fonds* Tu sais que c'est qui me rends probablement le plus fière. C'est ce qui m'a inquiétée avant qu'on ne soit ensemble. Mais c'est toi qui a été capable de me montrer que ce qui était en place à cet instant, n'était pas ta nature profonde. C'est toi qui m'a montré que tu n'étais pas heureux ainsi, et qui a su faire en sorte que je puisse t'accorder ma confiance, pleinement et entièrement. Je me sentais tellement fragile, craintive et méfiante de toi à cette époque ! Tu as vraiment été merveilleux en rendant cet amour possible. Merci Mien !
La seconde est probablement que je suis docile. Pas carpette, mais je ne suis pas un frondeur. Si je provoque, c'est toujours gentillet... Mouais.. *te tire la langue*
La troisième, c'est que je fais super bien l'amour ^^ o_O !!!  (toute modestie à part bien sûr, mode chevilles gonflables) : je crois que ma Lumière est heureuse d'avoir un esclave qui -manifestement- la satisfait sexuellement. *rosit* *petite voix* heu... oui... bien sûr... Ca a peut-être l'air glauque, dit comme ça, mais je crois qu'Elle ne peut m'accepter comme esclave qu'à cette condition... Heu... je n'en susi pas forcément sûre, tu sais... Elle ne serait pas fière de moi si je ne lui procurais pas du plaisir physique. Je me permets de le dire car certains soumis assument et revendiquent de ne pas donner de plaisir sexuel à leur Maîtresse. Ce n'est pas du tout ma manière d'envisager les choses ^^. Ni la mienne !

Trois défauts ? Mais je n'en ai pas, Môssieur Tchadius !!!
*toussote*
Bon euh... si en fait. Plein...
1- J'ai une mémoire de poisson rouge.
Hihi, oui ^_^ Mais vraiment, hein. J'oublie extrêmement vite plein de choses importantes. Tenez, par exemple, j'ai oublié d'appeler ma Reine samedi matin en partant travailler. J'y pensais 5 minutes plus tôt, et paf ! J'ai oublié. Alors même que je pensais à elle en descendant l'escalier. Et c'est tout le temps comme ça, mais aussi pour des trucs graves ou importants. C'est parfois handicapant... Le problème est que mon médecin me dit que ça ne peut pas franchement s'améliorer, vu que j'ai paradoxalement une excellente mémoire visuelle. Défaut définitif... Sauf si un Alzheimer précoce vient m'empirer tout ça ! Parle pas de malheur !!!
2- Je suis provocant. Même si j'ai l'impression que c'est très peu, je fais parfois des petites taquineries qui agacent ma Maîtresse. Je veille à me modérer, mais ça fait partie de moi, de mon sens de l'humour, de l'autodérision, et de la répartie (plus rarement). C'est un défaut sur lequel je travaille autant que possible. Mais ma petite voix à moi me souffle parfois des trucs que je ferais mieux de ne pas entendre... vu que je les répète ! Hihi, tes provocations ne sont pas un défaut quand nous sommes ensemble, c'est tes provocations à distance qui me chagrinent vraiment...
3- Je suis très demandeur de l'attention de ma Reine. C'est je pense quelque chose qui pourrait à la longue l'agacer. C'est marrant je n'arrive pas à l'imaginer... Pour le moment, elle tient le choc je crois ^^ mais là dessus aussi je me surveille, pour ne pas épuiser la patience de ma Maîtresse. J'essaie de retarder le moment où elle me dira : "non, pas la Badine ce soir, Mien, pas envie". Hihi ^_^Je pense que tu es assez fin pour avoir une idée de mon état d'esprit et éviter de me solliciter si ce n'est pas le moment.  Donc je ménage ma monture !
Aïe ! Pas taper, Maîtresse !

 
Tssssssssss! !!!
Publié dans : Mien - Communauté : SM: Domination/Soumission
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés