• : Les tribulations d'un homme au service de sa Souveraine.
  • Mien et sa Maitresse

...Nos Articles...

...Objets du Culte...

  • Fouet.jpg

...Derniers Commentaires...

...Calendrier...

Février 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          
<< < > >>

Mardi 21 octobre 2 21 /10 /Oct 19:02
- Par Maîtresse
Introduction : Nous participons, depuis notre rencontre à Paris , à un forum BDSM : La
 Kommunauté. Dans cette Kommunauté, une tradition : chaque semaine un membre est choisi et doit répondre aux questions des autres membres. Cette semaine c'était le tour de Mien. J'ai été vraiment très admirative de la façon dont il s'est sorti de toutes ces questions, parfois difficiles, alors je me suis faite toute petite, ne voulant ni brider ses réponses, ni apporter de précisions ou correction.
En n'intervenant pas je voulais vraiment lui montrer mon respect pour lui et ses réponses. Malheureusement, ma discrétion a pu être resentie par mon esclave adoré comme du désintérêt, voire de l'absence soutien alors que j'étais extrêmement fière de ses réponses. Je remercie donc Mien de m'avoir fait l'aveu de ce ressenti qui n'était absolument pas voulu de ma part, et de me permettre de le réparer. Je vais donc ici, non seulement vous livrer ces réponses, mais ajouter en gras toutes les interventions que je m'étais interdit de faire au moment où les messages ont été postés.



Que peut-tu nous dire côté bondage? le fait d'être encordé est excitant pour toi? et pourquoi?
Côté Discipline... quelle est ta relation avec la Discipline? T'aimes? T'aimes pas? et pourquoi?

Ouille... pas simple à analyser tout ça... Hihi, non, mais intéressant à lire ^_^
- coté bondage, oui c'est excitant, je dirais presque : "bien sûr", tant ça me semble indissociable de notre pratique. Mais distinguons 2 pratiques : le bondage d'entraves, et le shibari artistique (les catégorisations sont de moi, hein, vu que je n'ai pas forcément pile les bons termes
Bah écoute, je mes trouves parfaites, moi ces catégories !). Le shibari artistique, c'est un grand moment de communion avec ma Reine : elle joue à créer un motif esthétique sur mon corps, le but n'est pas d'entraver, mais de rendre beau (enfin, encore plus beau ^^), de mettre en valeur. Ma Reine dans ces moments est très concentrée, et laisse libre cours à sa créativité artistique. Il vaut mieux que j'évite de la perturber ou de la déconcentrer ! Oui :p J'adore alors les regards gourmands qu'elle pose sur moi, et lorsqu'elle serre un peu plus la corde en me fixant de ses yeux brûlants, je ne peux m'empêcher de rougir un peu et de baisser les yeux. J'adore ces moments ! Avoir ton corps à ma disposition et laisser aller ma fantaisie... Ce qui est très excitant alors, c'est sentir son emprise très psychologique (amusant que tu parles d'emprise psychologique alors que tu portes mes cordes... En effet, dans ce cas précis elles ne servent pas à entraver, mais elles sont tout de même la marque de mon emprise physique, elles te serrent parfois assez fort pour te laisser de jolies marques...), son désir, sa fierté aussi. Il m'arrive de porter ces motifs pendant parfois plusieurs heures, selon les cas.
En ce qui concerne le bondage d'entraves, c'est un autre poème. Là, très clairement, le but est de limiter ma capacité de mouvement. L'excitation n'est absolument pas la même, puisque là, l'emprise de ma Maîtresse est très physique, 
presque violente, et là, l'esthétisme est moins présent (ma Reine n'aime cependant pas les cordages mal disposés), l'efficacité prime. Dans ces cas là j'aime sentir la morsure des cordes, et ressentir ma vulnérabilité (j'ai failli écrire 'impuissance', mais c'est décidément trop connoté ^^), et bien évidemment une emprise très forte de ma Maîtresse. Je suis particulièrement sensible au fait d'être à la merci de ma Reine, cela engendre une excitation très forte (au passage, je souligne, pour les Dominas en herbe, que cette excitation ne se traduit pas forcément par une érection...) : en temps normal, je pense que si je m'opposais physiquement à ma Reine, j'aurais le dessus. Je n'en ai jamais eu envie, évidemment ! Mais me dire que dans ce contexte, quoique ma Reine décide de faire, je serai à sa merci et sans défense, pfiouuuu ! ça fait monter tout de suite ma température... *ronronne de plaisir* J'adore te rendre tout vulnérable comme ça, avoir l'impression que tu es offert sans défense, livré à mon bon vouloir... Pour reprendre tes catégories je pense que le shibari artistique est un jeu qui se suffit à lui même... En revanche le bondage d'entraves n'est qu'une mise à disposition de mon esclave pour que je puisse me livrer à d'autres jeux...


Côté Discipline... quelle est ta relation avec la Discipline? T'aimes? T'aimes pas? et pourquoi?

- coté discipline. Déjà, c'est difficile à définir, la discipline.
Oui, d'autant que nos définitions finalement sont différentes, si tu prends la page de notre blog : ...BDSM... et BDSM...  et mon article :  Discipline    Partons de cette définition, donnée par Wikipédia : Bonne idée de partir sur une définition globale !
"La discipline est l'obéissance ou la soumission à un ensemble de règles écrites ou coutumières. Elle peut être imposée par un tiers, par soi-même ou par le bon sens."
De ce point de vue, ça me plait forcément, puisque finalement, c'est un peu l'essence même de la soumission dans le cadre d'une relation axée D/s, et que, une fois de plus, ce sont les règles imposées par ma Reine qui me font sentir son emprise et à quel point je lui appartiens...
*ronronne*
J'ajoute cependant un sens au mot discipline, qui me semble aller de paire avec le bondage, en voici une petite définition mono-personnelle qui n'engage que moi : "contrainte imposée au corps dans le cadre de l'obéissance à son Dominant". Ça regroupe énormément de choses, du fait de m'agenouiller à ses pieds plutôt que m'asseoir près d'elle, à l'interdiction pendant quelques minutes de sortir d'un cercle dessiné au sol pendant qu'elle fait autre chose, en passant par les fameuses 12 positions de soumission, que ma Reine n'utilise pas au demeurant. Non, parce que c'est encore un texte élevé au niveau de dogme, et que ça m'ennuie d'y faire référence... J'ai l'impression de n'avoir aucune créativité et de suivre un mode d'emploi... Peu réjouissant... Maintenant si cela te plait que je liste les positions et postures que j'aime te voir prendre, et que nous les codifions, pourquoi pas... Ce sens du mot discipline me plait aussi, parce que ce sont des manifestations physiques de mon obéissance, et de ma soumission. Oui, j'aime beaucoup tes attitudes dans ces moments-là.... Ca ne dure parfois qu'un instant, mais ça peut contribuer grandement à me faire grimper aux rideaux... *ronronne* Tout à fait, de mon coté je le prends comme un hommage que tu me fais, une marque déférence, une allégeance même... Et ça me plait infiniment.


Tu es très dur avec toi même en parlant de ta roublardise ou de ta fainéantise, tu ne te fais pas de
cadeaux. D'où te vient ce désir d'excellence que tu canalises à travers l'autorité sur toi que tu remets à ta Reine?
Quand tu étais Dom, étais tu aussi exigeant avec tes soumises?


Je ne crois pas être très dur avec moi-même.
En tout cas tu ne te place pas "en zone de confort". Tu es lucide dans tes assertions quant à toi-même, et ça aussi ça me rends très fière de toi.Je ne suis pas un esclave très espiègle, ou provocateur, mais j'ai mes défauts, qui en valent largement d'autres. Je ne me fais pas de cadeaux, en effet, parce que comme vous le dites j'ai un "désir d'excellence". Mais la route est longue^^ Comme j'aime la parcourir avec toi cette route, puisse-t-elle l'être, longue ^_^
L'origine de ce désir... euh... réfléchissement, Jean-Pierre...
Je crois que j'ai effectivement envie d'être canalisé, parce que comme je l'ai déjà dit, j'ai tendance à partir dans tous les sens, à avoir mille idées, autant de projets, et de n'en faire aboutir que quelques uns, certains étant parfois un peu bâclés. J'ai une fâcheuse tendance à l'approximatif, à l'à peu près. J'ai toujours été un fainéant, j'ai la chance d'avoir toujours réussi sans trop me fouler. Que ce soit à l'école ou professionnellement, je n'ai pas eu à fournir réellement d'effort.
Hé, oui, c'est ça le talent ^_^ Donc là je m'investis au plus possible, parce que pour ma Reine, il est hors de question de faire de l'à peu près. Je me dois, je lui dois, d'être le meilleur possible pour elle. Awww ! *fonds* Disons que j'ai manifestement enfin trouvé une vraie motivation pour être à fond ^^. Merci mon amour, Comme je t'aime !!!

Quand j'étais dominant, je n'étais pas très exigeant. Je suis un affectueux, un grand tendre...^^
Mais moi aussi ! Les deux ne sont pas antinomiques :p Plus sérieusement, je contraignais plus que j'exigeais je crois. J'ai, en toute prétention, un certain charisme (hoche très vivement la tête) qui me permettait de pousser à faire ce que je voulais. Mais globalement ce que je voulais, ce n'était pas non plus super compliqué. Et mon expérience n'est pas très grande dans le domaine : vu le contexte, c'était un peu compliqué de gérer des séances tous les 4 matins... Mais je crois que pour répondre de façon plus concise, non je n'étais pas aussi exigeant que ma Reine peut l'être avec moi, ou que je le suis avec moi-même en tant que soumis. Mais il y a un facteur décisif, dans la relation que j'ai avec ma Reine : nous nous aimons profondément. Ça change pas mal la donne ! Oui, forcément ^_^

En aparté, j'ajoute qu'avec ces soumises, je cherchais à découvrir, et un de mes principes alors était 'ne fais pas ce que tu ne supporterais pas toi-même', notamment en terme de douleur, d'entraves, etc. Principe que j'invite ma Reine à jeter aux orties^^
Hihihi, au début j'ai réagi de la même façon, mais avec un peu d'expérience, mais en connaissant mieux tes aspirations, j'ai une meilleure conscience de ce que tu es prêt à endurer pour moi... Et je peux sans remords aller où je n'osais pas.


Quelles sont les limites à la Domination de ta Reine?
Quelles choses vous avez définit tous les deux comme barrières infranchissables? et penses-tu que ce soient des limites flexibles (qui pourraient changer avec le temps) ou bien des limites inamovibles?


Gnarf... costaud, ça...
Les limites à la domination de ma Reine, je n'en vois pas. Il y en a peut-être, mais je ne vois pas. Je pense qu'elle règne sur moi, c'est tout.
Awwww !!! Ah si, j'ai demandé 1 chose quand même : éviter de me couper complètement de ma famille et de mes amis (mais je doute que ça lui serait venu à l'esprit... Non, je veux un esclave, heureux et équilibré, il donc hors de question que j'édicte des règles qui puissent mettre cela en péril). Je quitte ma région, mes amis et ma famille pour la rejoindre, mais je n'aimerais pas qu'elle m'interdise de voir untel ou unetelle... Encore une fois, je ne crois pas qu'elle aurait eu cette idée saugrenue à mon sens... *réfléchit* S'il y avait eu dans ton entourage quelqu'un que j'estime "néfaste" et qui t'influencerait d'une mauvaise façon, je pense que ça poserait souci. Mais il n'y a personne de "toxique" dans ton entourage et tu as une personnalité bien assez forte pour ne pas te laisser influencer à des choses que je réprouve, donc le problème ne s'est pas posé ^_^ La domination de ma Reine vise à nous rendre heureux, et à vivre intensément une relation dans laquelle elle s'épanouit, et moi aussi. Il est certaines choses qui pourraient nuire à mon équilibre, et je pense que ma Reine n'y touchera pas... C'est exactement je que je voulais dire plus haut. Mais finalement, ce sont des choses 'extérieures', et ma Maîtresse sait que c'est moi son soumis, son esclave, son jouet, et uniquement. Donc son rôle de dominante je crois n'a pas à interférer sur le besoin ou l'envie que d'autres personnes pourraient avoir de me voir, parce que ce serait exercer son emprise au delà de ma personne. Je ne sais pas si je suis très clair... Oui, si je décidais que tu ne voies plus "untel" c'est comme si j'étendais ma domination à "untel" directement en l'interdisant de te voir. Cependant, comme tu es à mon service à chaque instant, si "untel" veut te voir à l'instant T, et que j'ai prévu autre chose pour toi, tant pis pour "untel" il devra patienter ^_^

En ce qui concerne les barrières infranchissables, ça rejoint un peu ce que je disais au dessus : ne pas impliquer de personnes non consentantes, ou mineures.
Oui, ça c'était la seule limite dont tu m'aies parlé, et très honnètement, ce n'est pas une limite, c'est du bon sens ! Ça, c'est une limite absolument inaltérable. Si l'un de nous venait à émettre l'idée que peut-être, l'autre doit immédiatement lui ramener les pieds sur terre... *hoche la tête*
Personnes non consentantes, ça veut aussi dire éviter que la famille soit au courant de la nature de notre relation, et donc éviter d'éveiller des soupçons, notamment, pour en revenir à ce que j'ai dit plus haut, en changeant d'attitude socialement (si du jour au lendemain je ne réponds plus au téléphone, ça va inquiéter des gens...).
Pour tout le reste, des barrières existent, mais nous considérons tous deux qu'il faut éviter de dire "non, jamais !". Il vaut mieux répondre, à une sollicitation inhabituelle "non, je ne suis pas prêt, laisse moi un peu de temps, j'en serai peut-être capable/attiré plus tard".
Oui, c'est un grand principe qui fonctionne très bien. On change, ce qui ne convenait pas à un moment donné peut devenir désirable plus tard. Il ne faut pas être péremptoire. Un exemple tout simple : le SM, à la base, n'est pas du tout ce qui nous a attirés. Et pourtant, en partie grâce à notre rencontre avec Monsieur Tchadius et calypso à C&C, nous nous sommes découvert cette affinité... En en parlant, en imaginant des scénarii, en fantasmant ensemble, et chacun de notre côté. Puis une fois l'idée apprivoisée, il a été possible de mettre en pratique...^^ Oui. Justement j'adore la façon dont nous jouons à apprivoiser de nouvelles idées.
Actuellement, les barrières se situent, de la plus grosse à la plus fragile, comme suit :
zoophilie-scatophilie-travestissement (les 3 à peu près au même niveau)
Alors que tu places le travestissement au même niveau que les trois autres m'a sidérée, mais nous en avons parlé et je comprends mieux. Dans toute pratique, il y a une symbolique qui est liée et propre à chacun. C'est important de le comprendre et de pouvoir l'analyser et en parler si c'est un facteur "bloquant".
aiguilles
urophilie
J'en oublie sûrement, mais bon, c'est une bonne base de travail ^^.
*sort son petit carnet et le note*
Je me permets de penser cependant que si ma Reine avait envie de l'une ou l'autre de ces pratiques, qu'elle saurait non seulement me convaincre, mais aussi m'en donner une envie très forte, et ce très rapidement et efficacement ^^. *sourire amoureux* Oui... En effet... *petite mine faussement angélique*

Publié dans : Mien - Communauté : Soumission et appartenance
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés